topblog Ivoire blogs

mercredi, 17 janvier 2018

Jean-Paul Pougala

Quel est ce peuple aussi naïf qui croit résoudre ses problème par incantation avec des marches, les manifestations ou les pétitions ? Sont-ils en toute bonne foi convaincus que le fait d’afficher « Non à l’esclavage » va résoudre le problème de
l’esclavage des Noirs quelque part ?
Mais c’est tout de même curieux de remarquer plusieurs éléments troublants :
1. Ceux là qui manifestent aujourd’hui devant les Ambassades de Libye sont les mêmes qui me traitaient en 2011 de soutenir un Dictateur (Kadhafi) alors qu’ils appuyaient tous les pays dits démocratiques qui bombardaient la Lybie pour y exporter la démocratie. Dommage qu’au moment où ils manifestent aujourd’hui, personne ne leur a expliqué qu’en fin 2017 en Lybie, il n’y a toujours pas un Etat de Droit viable. Que l’Etat appartient à 3 factions rivales et l’Occident a choisi une des 3, à qui il a donné les sièges diplomatiques. Il n’y a donc aucune autorité reconnue par tous, pour assumer les responsabilités de ce qui se passe dans ce pays.
2. Ceux-là qui manifestaient hier samedi à Paris à Londres ou à Berlin, sont les mêmes qui des mêmes villes expliquent à qui veut les écouter que l’Afrique est infestée de présidents criminels, que l’Afrique est un enfer invivable d’où il faut fuir le plus lointain possible. Et maintenant que de nombreux jeunes leur donnent raison et vont mourir tous les jours dans la mer Méditerranée, cela ne leur pose aucun problème de conscience. Il a suffi d’une image de l’agence de presse Associated Press (AP) montrant le résultat de leur forfait en Lybie, pour les amener se renier à travers ces manifestations complètement incohérentes par rapport à ce qu’ils ont toujours affirmé. C’est bien eux les premiers complices de ce qui se passe, pour le fait d’avoir incité ces jeunes à partir.
3. Ceux là qui fanfaronnent sur les réseaux sociaux avec des phrases du genre « Non à l’Esclavage en Lybie » sont les mêmes qui m’insultent tous les jours lorsque je leur dis que l’islam et le christianisme sont des religions esclavagistes et qu’un Noir qui se prosterne dans ces 2 religion est un insensé. Jusqu’aujourd’hui, dans la langue arabe, il n’existe aucun autre mot pour désigner le Noir que « Esclave » et les Noirs qui vont en Pèlerinage à la Mecque le savent et l’assument comme des sous-hommes. Comment les mêmes sont-ils aujourd’hui surpris que ce sont les musulmans qui sont en train de faire la vente aux enchères des Noirs et les clients, sont bel et bien d’autres musulmans.
4. Ces gens qui s’indignent tant aujourd’hui du sort réservé à nos frères et sœurs en Lybie, sont les mêmes qui m’insultent tous les jours, lorsque j’écris que le paradis c’est chez nous et que cela ne sert à rien de partir de l’Afrique pour aller souffrir dehors. Ce sont les mêmes qui me répondent que pourquoi mes enfants ne rentrent pas étudier à Yaoundé ? que pourquoi je parle et moi-même je reste dehors ou que c’est bien beau ce que je dis, mais qu’ils veulent aller voir cela eux-mêmes. Le drame est qu’on ne peut pas empêcher quelqu’un qui a décidé de se suicider de le faire. Lorsque je les mets en garde, c’est bien parce que j’ai fait tous ces parcours, je suis en mesure de comparer différentes situations sur 4 continents que je visites tous les mois et de conclure à juste titre que cela ne sert à rien de se lancer à l’eau si on ne sait pas nager. Même si quelqu’un me réponds que pourquoi moi qui parle reste bien au chaud sur un yacht en pleine mer.
5. Ces gens qui s’indignent aujourd’hui de l’esclavage des Noirs en Lybie sont bien muet du même esclavage des mêmes noirs, cette fois-ci en Italie et en Espagne. Aujourd’hui, dans le sud d’Italie, la mafia se frotte les mains, puisqu’elle arrive à placer les esclaves noirs, pardon, les migrants noirs dans les plantations pour les récoltes d’oranges, de tomates, de tabac etc. tout à fait gratuitement. Et celui qui se rebelle est tout simplement assassiné pour donner l’exemple aux autres. Et personne ne se plaint, surtout pas les
champions africains de la démocratie qui critiquent nos dirigeants politiques depuis l’occident. C’est tout de même curieux qu’ils s’indigne pour un esclavage certainement ponctuel en Lybie et sont complètement amnésique sur le pire des esclavages dans les plantations du sud de l’Italie et de l’Espagne.

12:46 Écrit par s_flyker | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.